Lisboa – Portugal 2017

MONA MARCHETTI

A ma fenêtre,
Une foule de femmes,
A l’œil vitreux,
Amassent leurs rêves
Sur le carreau

***
Comment briser
Ce triste cycle?
La mettre au monde,
Quand l’extérieur
Paraît hostile?

***
Malgré mes doutes,
Tout en douceur,
Nous ferons deux,
Pour la laisser
Juste être au monde

01 04 20, Mona Marchetti
développeuse de logis-ciels




1 Comment

  • Excellentissime ! J’aime beaucoup ce genre d’instantanés d’un quotidien le plus banal – du moins en apparence – ou encore de petits détails qu’on ne voit généralement plus mais où pointe une singularité, quelque chose qui relève du “génie des lieux”. Nos vie en sont pleines mais encore faut-il qu’il y ait un “passeur” qui nous les (re) montre. Bravo, amigo.

Comments are closed.